Communiqués de presse

Transformation du système de santé : une stratégie technocratique

Communiqué APH du 13 mars 2018

Action Praticiens Hôpital, qui réunit Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, constate une fois de plus la mise à l’écart des organisations de personnels soignants des différents groupes de travail constitués en vue de la mise en œuvre de la « Stratégie de transformation du système de santé ».

Toutes les personnalités qui ont été désignées pour mener ces chantiers sont issues des organismes qui pilotent le système actuel (HAS, Cnam, Drees, ARS…) et la plupart sont des technocrates. Qu’attendre d’eux si ce n’est la répétition des réformes qui accablent l’hôpital et les soignants depuis quinze ans ? La volonté politique affichée par la Ministre des solidarités et de la santé risque de se briser une fois de plus sur le front commun de ceux qui verrouillent le système depuis des années et qui ont mis en place la nouvelle gouvernance, la loi HPST, la tarification à l’activité, la bureaucratie de la certification et tutti quanti.

Pendant ce temps, les personnels hospitaliers souffrent, les patients trinquent et aucune lueur d’espoir d’amélioration n’est en vue. L’Ondam reste insuffisant pour assurer ne serait-ce que le maintien de l’offre de soins, et la seule perspective offerte aux personnels est un « assouplissement de leur statut » ou une « rémunération au mérite », sans doute pour permettre de couper plus facilement dans les effectifs soignants.

Action Praticiens Hôpital dénonce une politique de santé basée sur des contraintes financières contradictoires et donc insurmontables, qui ne cessent de mettre en tension les équipes soignantes sans pour autant entendre leur appel, tout en aggravant les déficits des hôpitaux.

Nous renouvelons notre exigence d’ouverture d’un véritable « Grenelle de la santé » qui associe cette fois toutes les organisations représentatives des personnels soignants et non pas des technocrates déconnectés de la réalité du terrain.

Site web : http://aph-france.fr

Contacts :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Président CPH, Président APH 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Président AH, Vice-président APH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Secrétaire général APH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Trésorier APH
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Présidente d'honneur APH 

 

Communiqué de presse au format pdf

Stratégie de transformation du système de santé : une prise de conscience ?

Communiqué APH du 13 février 2018

Action Praticiens Hôpital, qui réunit Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, prend acte de la politique volontariste concernant le système de santé dont le Premier Ministre a fait l’annonce aujourd’hui à Eaubonne, au Centre Hospitalier Simone Veil.


Plusieurs chantiers prioritaires ont été annoncés concernant :

  • La qualité et la pertinence des soins.
  • Le financement et les rémunérations.
  • Le numérique en santé.
  • Les ressources humaines.
  • L’organisation territoriale.


​Une période de réflexion et de concertation de trois mois va être engagée avec tous les acteurs. Ces chantiers se situent dans le fil des actions déjà engagées par la Ministre des solidarités et de la santé.
 

Toutefois, il ne faut pas oublier que, quelles que soient les solutions apportées, ce n’est pas en pratiquant une politique d’austérité vis-à-vis des acteurs de santé ni en précarisant leur situation professionnelle, en particulier à l’hôpital public,  que l’on peut améliorer la situation sanitaire de nos concitoyens.


Action Praticiens Hôpital participera à cette concertation avec le souci de proposer des solutions de nature à améliorer l’efficacité de notre système de santé et les conditions de travail des professionnels, dont les attentes sont nombreuses notamment sur ce sujet.


Contacts :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Président CPH, Président APH 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Président AH, Vice-président APH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Secrétaire général APH

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Trésorier APH
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Présidente d'honneur APH 

 

Communiqué de presse au format pdf

 

Compensation de l’augmentation de la CSG : le gouvernement peut mieux faire !

Communiqué APH du 14 janvier 2018

Action Praticiens Hôpital a pris connaissance que, conformément à ce que nous demandons depuis l’été, les praticiens hospitaliers n’ont pas été oubliés dans le texte de compensation de l’augmentation de la CSG.

En effet, les personnels médicaux hospitaliers, qui ne font pas partie des salariés du privé ni des fonctionnaires, risquaient fort d’être oubliés. De fait, nous n’étions invités à aucune réunion et risquions de ne pas voir cette baisse de salaire compensée. Nous en avions entretenu la Ministre de la Santé le 15 septembre 2017 et avons régulièrement interpellé le Ministère de la santé, le Ministère des finances et la DGOS à ce sujet.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ci-dessous

 

Grenoble et ailleurs : partout de la souffrance au travail

Communiqué APH du 15 janvier 2018

Action Praticiens Hôpital a pris connaissance avec attention du rapport du Médiateur Mr Edouard Couty sur la situation au CHU de Grenoble, sous les feux de l’actualité depuis le suicide de notre jeune collègue neurochirurgien, les accusations de harcèlement moral et déclarations de grande souffrance de plusieurs médecins, dans un contexte de conflits entre médecins dans plusieurs services, de contraintes financières lourdes et d’un management semblant peu adapté aux enjeux. 

Il n’est pas dans notre rôle d’intersyndicale nationale de prendre parti ni de dénoncer qui que ce soit dans cette affaire, mais il est bon de rappeler plusieurs choses.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ci-dessous

 

OSAT-APH : conférence de presse du 7 décembre

Une conférence de presse organisée par APH a eu lieu à Paris le 7 décembre dernier pour annoncer le lancement de l’OSAT (télécharger le dossier de presse, le diaporama)

Cet observatoire de la souffrance au travail, imaginé pour identifier les professionnels en difficulté et leur venir en aide a été présenté aux nombreux journalistes qui avaient fait le déplacement. Tout avait commencé en 2009 avec le SNPHAR-E à l'initiative de Max Doppia.

Aujourd’hui, cet outil indispensable est destiné à tous les praticiens hospitaliers. En allant sur le site d’APH (https://osat.aph-france.fr/), un personnel peut signaler et évaluer son degré de souffrance. Il lui suffit de répondre à un questionnaire et d’expliquer les causes de son mal être. L’anonymat est garanti et les bénévoles d’APH prennent contact avec la personne par la suite s'il le désire.

ILS EN ONT PARLÉ :

L’express entreprise : « La souffrance des médecins à l’hôpital sous surveillance »
Le Monde : « Souffrance au travail : lancement d’un observatoire pour aider les praticiens hospitaliers »
HOSPIMEDIA : « L’observatoire de la souffrance au travail apporte un soutiens syndical à tous les PH en difficulté »
Le quotidien du médecin : « Un observatoire intersyndical en soutien des praticiens hospitaliers en souffrance »
Paris-Normandie : Souffrance au travail : lancement d’un observatoire pour les praticiens hospitalier

 

Avec le soutien du Groupe Pasteur Mutualité

 

----------------------------------------------------------------

Campagne nationale
" Dis Doc', t'as ton doc' ? "  pour faire évoluer le modèle culturel des médecins !

 

Retrouvez toute l'information dans le communiqué de presse (cliquez ici)

www.cfar.org/didoc/ 

 

----------------------------------------------------------------

 
 

  

       

Pour lire le sommaire et les articles cliquez ici

Pour télécharger la revue, cliquez ici

----------------------------------------------------------------

     Les annonces de recrutement 
Novembre  2019

      retrouver ces annonces sur le site reseauprosante.fr

 

Les dernières actus

Grève du 17 décembre

 
Communiqué commun des organisations syndicales des personnels médicaux hospitaliers,
des internes et des étudiants
 
 
La mobilisation des professionnels de l’hôpital public ne faiblit pas.
 
Face à l’inertie du Gouvernement, les organisations syndicales des personnels médicaux, des internes et des étudiants appellent une nouvelle fois tous les professionnels hospitaliers à cesser le travail le 17 décembre pour exiger les mesures immédiates de sauvegarde de l’hôpital public :
 
-  augmentation du budget hospitalier au moins égal à l’évolution naturelle des dépenses (4,4%) ;
-  revalorisation massive des carrières médicales et non médicales, notamment en début de carrière ;
-  gouvernance partagée plus ouverte aux professionnels médecins et soignants.
 
Tous les professionnels sont invités à rejoindre les manifestations unitaires qui permettront l’expression des revendications propres au service public hospitalier. A Paris, un cortège « Santé » est organisé à 11 heures depuis l’hôpital Lariboisière jusqu’à la Place de la République. Compte tenu des difficultés de transport, la participation aux actions locales est aussi privilégiée.
 
Nous exigeons des pouvoirs publics l’ouverture immédiate de négociations sur tous les sujets qui occupent aujourd’hui le champ social afin de sortir de la logique d’évitement du gouvernement.
 
Dr Jacques Trévidic, Président CPH, Président APH
Dr Renaud Péquignot, Président AH, Vice-Président APH
Dr Emanuel Loeb, Président Jeunes Médecins
Dr Sadek Beloucif, Président SNAM-HP
Dr Rachel Bocher, Présidente INPH
Dr Norbert Skurnik, Président CMH
Dr Jérémie Zerbit, Président AJPH
Justin Breysse, Président ISNI
Lucas Denis, Co-président FNSIP-BM
Aurélie Truffot, Co-présidente FNSIP-BM
Roxane Hellandsjö-Prost, Présidente de l’ANEMF
 

 

Guide du praticien en grève 17 décembre 2019

 

APH répond à vos questions concernant la grève en vue du mouvement organisé le 17 décembre.

Vous trouverez les réponses aux 10 questions les plus courantes :

La grève pour les médecins et pharmaciens des hôpitaux, ça consiste en quoi ?
Le préavis de grève est-il obligatoire pour que je puisse me déclarer gréviste ?
Je ne suis pas syndiqué. Un préavis de grève national adressé au Ministère de la santé lancé par une organisation syndicale nationale me couvre-t-il ?
Je souhaite faire la grève et un préavis local ou national a été lancé. Suis-je obligé de me déclarer officiellement gréviste à l’administration ?
Quelle différence entre réquisition et assignation ?
Peut-on me réquisitionner ou m’assigner ?
En pratique, la réquisition et/ou l’assignation se déroulent comment ?
Je fais grève ½ journée ou une heure. Quelle partie de mon salaire va-t-on me prélever ?
La grève du codage peut-elle être assimilée à une grève ?
Comment sont comptabilisés les grévistes ?
 

 

Mobilisation du 30 novembre : comment faire ?

L’ensemble des organisations syndicales appellent à continuer la mobilisation des hospitaliers face à l’insuffisance des mesures avancées par le gouvernement le 20 novembre.

Pour le 30 novembre, l’objectif est d’alerter la population et les élus locaux sur les conséquences graves pour les usagers du manque criant de moyens des hôpitaux.
 
- À cette fin, vous trouverez en pièce jointe un document qu’il est possible de distribuer sous forme de tract aux différents interlocuteurs ciblés.
- N’hésitez pas à poster ce tract sur les réseaux sociaux, à le faire découvrir à vos amis,à vos abonnés (même non médecins)
- N’hésitez pas à aller samedi matin dans la rue, sur les marchés, et à demander des rendez-vous avec les élus.
 
La mobilisation doit être la plus large possible, jusqu’au 17 décembre où une nouvelle manifestation nationale est prévue.
 
 
© Avenir Hospitalier - VA Solutions 2012 - Tous droits réservés