Communiqués de presse

CET des médecins, il y a urgence à légiférer!

Le lancement du pacte de confiance au sein des hôpitaux ne doit pas faire oublier les dossiers urgents et en souffrance depuis des années, en premier lieu celui des CET des médecins hospitaliers.

En effet, tant que la date butoir de 10 ans n’est pas abrogée, les jours épargnés en 2002 doivent être pris en congés d’ici … fin 2012. Il reste donc 3 mois pour trouver une solution décente et honorable, sans quoi ces jours seront pris en congés, faisant courir de gros risques organisationnels dans les établissements, qui n’ont pas besoin de ça en plus : personne n’acceptera de perdre 20 jours de travail effectué en plus des obligations ! La prise de ces jours en congés non programmés  faute d’une solution dans des effectifs déjà tendus risque d’aggraver les tensions au sein des établissements.

Un décret devait sortir avec l’équipe précédente, qui même si tous les items n’étaient pas satisfaisants, constituait une avancée. Ce texte n’est pas sorti malgré force renfort médiatique, et le problème reste entier.

Avenir Hospitalier rappelle aux pouvoirs publics les fondamentaux à régler dans l’urgence :

  • la suppression de cette date butoir ;
  • la sécurisation des CET en cas de maladie, invalidité, mutation ;
  • un droit d’option garanti permettant soit du temps, soit la monétisation soit un abondement à la retraite ;
  • la possibilité d’organiser les remplacements du médecin absent.

Ces différentes solutions devant être suffisamment attractives pour permettre un vrai choix et pas seulement prendre du temps !

L’absence de proposition satisfaisante concernant notamment la retraite ne doit pas conduire à différer la sortie d’un décret, les discussions sur ce thème pouvant se dérouler tranquillement après la sortie du décret jusqu’à une solution satisfaisante.

Mais pour l’instant, les médecins hospitaliers sont très inquiets, une solution rapide doit être trouvée pour les rassurer, et les installer dans la… confiance.

Avenir Hospitalier est prêt à s’engager dans la concertation lancée, mais pour autant les gros problèmes en souffrance depuis plusieurs années doivent trouver des solutions, le dossier CET en premier lieu.

Maintenons confiance et dialogue, pour cela solutionnons les problèmes.

Élections présidentielles : un espoir pour l'hôpital et ses acteurs ?

L’Intersyndicale Avenir Hospitalier salue l'élection de F.Hollande à la Présidence de la République.

Alors que les services publics et l'hôpital, un des phares de la solidarité nécessaire pour tous surtout en cette période de crise, ont subi depuis cinq ans une déconstruction organisée, cette élection constitue une fenêtre potentielle positive pour tous ses acteurs. Il était temps, et les séquelles risquent d’être lourdes notamment en terme humain.

Lire la suite...

Avec le soutien du Groupe Pasteur Mutualité

 

----------------------------------------------------------------

Campagne nationale
" Dis Doc', t'as ton doc' ? "  pour faire évoluer le modèle culturel des médecins !

 

Retrouvez toute l'information dans le communiqué de presse (cliquez ici)

www.cfar.org/didoc/ 

 

----------------------------------------------------------------

 
 

  

       

Pour lire le sommaire et les articles cliquez ici

Pour télécharger la revue, cliquez ici

----------------------------------------------------------------

     Les annonces de recrutement 
M
ars 2019

      retrouver ces annonces sur le site reseauprosante.fr

 

Les dernières actus

Suite à l’enquête " équilibres vie privée - vie professionnelle à l’hôpital public ", des mesures urgentes s’imposent pour améliorer la vie professionnelle à l'hôpital : Mme Buzin et Mme Courrèges, écoutez les praticiens !

 

Action Praticiens Hôpital et Jeunes Médecins ont lancé une enquête courant février, sur les équilibres vie privée vie professionnelle pour les médecins hospitaliers.
Nous vous avons tenu au courant des résultats par newsletter (http://www.avenir-hospitalier.fr/images/Resume_Enquete_APH-JM_Vie_Privee_Vie_Professionnelle.pdf) et cette enquête a été très bien relayée par la presse. Les constats sont lourds, pour les hommes et pour les femmes, et peuvent en partie expliquer le désenchantement face aux carrières hospitalières.
 
Nous avons identifié des pistes de travail pour vaincre ces difficultés. Elles doivent impérativement être travaillées avec les pouvoirs publics.
 
Nous avons dans ce sens demandé un rendez vous urgent avec la Ministre, qui n’a pas daigné nous répondre (il est sans doute plus urgent de précariser nos statuts  !!! ( https://aph-france.fr/Statut-de-praticien-hospitalier-oui-a-la-refondation-non-a-la-precarisation.html ).
Nous avons également envoyé un courrier à la Directrice de la DGOS, que nous vous mettons en pièce jointe à titre d’information. Ce courrier contient toutes les pistes de travail que nous avons fait émerger de vos réponses à cette enquête. Ce courrier n’a pas non plus reçu de réponse depuis le 19 mars ! Là aussi, on voit bien où sont les priorités!
 
Il s’agit d’un mépris caractérisé, que nous ne pouvons accepter : pour la première fois, la parole des praticiens à l’hôpital s’est ouverte sur les sensations de discriminations, sur les renoncements, sur le plafond de verre, sur les difficultés à trouver un équilibre de vie, sur les non applications de la réglementation. Cette parole, nous la porterons grâce à vous, et cette absence de réponse ne va pas pouvoir durer.
 
 
Contacts :
Dr Nicole Smolski Présidente d’honneur APH 
Dr Marie-Josée Cortes Membre CA CPH et APH 
Dr Lamia Kerdjana Jeunes Médecins 
Dr Pascale Le Pors, Membre CA AH et APH
Dr Jacques Trévidic Président APH et CPH
Dr Renaud Péquignot Président Avenir Hospitalier 
Dr Emanuel Loeb Président Jeunes Médecins
 

 

© Avenir Hospitalier - VA Solutions 2012 - Tous droits réservés